'0'; $wpsc_last_post_update = 1529406202; //Added by WP-Cache Manager $wp_cache_object_cache = 0; //Added by WP-Cache Manager $wp_cache_anon_only = 0; $wp_supercache_cache_list = 0; //Added by WP-Cache Manager $wp_cache_debug_to_file = 0; $wp_super_cache_debug = 0; $wp_cache_debug_level = 5; $wp_cache_debug_ip = ''; $wp_cache_debug_log = ''; $wp_cache_debug_email = ''; $wp_cache_pages[ "search" ] = 0; $wp_cache_pages[ "feed" ] = 0; $wp_cache_pages[ "category" ] = 0; $wp_cache_pages[ "home" ] = 0; $wp_cache_pages[ "frontpage" ] = 0; $wp_cache_pages[ "tag" ] = 0; $wp_cache_pages[ "archives" ] = 0; $wp_cache_pages[ "pages" ] = 0; $wp_cache_pages[ "single" ] = 0; $wp_cache_pages[ "author" ] = 0; $wp_cache_hide_donation = 0; $wp_cache_not_logged_in = 0; //Added by WP-Cache Manager $wp_cache_clear_on_post_edit = 0; //Added by WP-Cache Manager $wp_cache_hello_world = 0; //Added by WP-Cache Manager $wp_cache_mobile_enabled = 1; //Added by WP-Cache Manager $wp_cache_cron_check = 1; //Added by WP-Cache Manager ?> '0'; $wpsc_last_post_update = 1529406202; //Added by WP-Cache Manager $wp_cache_object_cache = 0; //Added by WP-Cache Manager $wp_cache_anon_only = 0; $wp_supercache_cache_list = 0; //Added by WP-Cache Manager $wp_cache_debug_to_file = 0; $wp_super_cache_debug = 0; $wp_cache_debug_level = 5; $wp_cache_debug_ip = ''; $wp_cache_debug_log = ''; $wp_cache_debug_email = ''; $wp_cache_pages[ "search" ] = 0; $wp_cache_pages[ "feed" ] = 0; $wp_cache_pages[ "category" ] = 0; $wp_cache_pages[ "home" ] = 0; $wp_cache_pages[ "frontpage" ] = 0; $wp_cache_pages[ "tag" ] = 0; $wp_cache_pages[ "archives" ] = 0; $wp_cache_pages[ "pages" ] = 0; $wp_cache_pages[ "single" ] = 0; $wp_cache_pages[ "author" ] = 0; $wp_cache_hide_donation = 0; $wp_cache_not_logged_in = 0; //Added by WP-Cache Manager $wp_cache_clear_on_post_edit = 0; //Added by WP-Cache Manager $wp_cache_hello_world = 0; //Added by WP-Cache Manager $wp_cache_mobile_enabled = 1; //Added by WP-Cache Manager $wp_cache_cron_check = 1; //Added by WP-Cache Manager ?> The Dash de Bragi : des écouteurs ultra complets et sans aucun câble

The Dash de Bragi : des écouteurs ultra complets et sans aucun câble

Voici le test d’un produit né grâce à une campagne de financement participatif qui a cartonné sur KickStarter

Ils s’appellent The Dash, et ils sont fabriqués par Bragi. Il s’agit d’une paire d’écouteurs sans aucun fil qui permettent de faire pas mal de choses, comme bien sûr écouter de la musique, répondre à ses appels, mais aussi, et c’est plus original : mesurer votre activité physique.

Un design réussi et récompensé

The Dash est un modèle de design réussi. Bragi a d’ailleurs reçu le prestigieux pris Red Dot Design Award en 2016. Les écouteurs ont une forme aérodynamique et des LED s’allument progressivement pour indiquer leur niveau de charge et ce, indépendamment l’un de l’autre.

Les Dash ont une autonomie de 3 heures. Pour charger les écouteurs, il suffit de les installer dans leur étui de transport, qui est une boite rigide. Chaque écouteur est aimanté pour bien retrouver sa place afin d’éviter les mauvais contacts.

Sur le chargeur, qui possède sa propre batterie intégrée de 2200 mAh, un témoin lumineux vous indique également son niveau de charge. Et quand les Dash sont installés dans le boitier, et que celui-ci est branché sur le courant ou sur un ordi ou batterie externe via son port USB, les 3 éléments se chargent en même temps. Quand le boitier est chargé à fond, vous pouvez recharger les Dash jusqu’à 5 fois.

The Dash : un design réussi

The Dash : un design réussi

Installation : c’est déjà du sport

L’installation des Dash, c’est déjà un peu du sport, car elle n’est pas hyper simple. Il faut même respecter certaines étapes dans l’ordre. Tout d’abord, il vous faut trouver les bons embouts adaptés à vos oreilles. 4 tailles sont prévues. Mais attention, ils sont assez fragiles. Apres 3 semaines de test, j’en ai déjà déchiré deux…

Il faut ensuite correctement les installer et cette foi-ci, c’est assez simple. On installe les écouteurs dans les oreilles, et on tourne vers l’arrière pour qu’ils se mettent parfaitement en place. Une fois bien calés, les Dash ne bougent absolument plus. J’ai couru longtemps avec et ils sont toujours très bien restés en place.

Vient ensuite la phase de connexion, et là, vous allez voir, ça se complique un peu. Les Dash doivent en effet être connectés deux fois à votre smartphone : une fois pour la musique et la partie téléphone, et une seconde fois pour la partie traqueur d’activité.

Il faut tout d’abord installer l’application The Dash by Bragi, elle permet de configurer et de profiter de toutes les fonctionnalités des écouteurs. L’appli est dispo pour iOS, Android, mais aussi Windows 10 Mobile.

The Dash : très bonne tenue dans les oreilles

The Dash : très bonne tenue dans les oreilles

Dès que vous installez les Dash dans vos oreilles, ils s’allument, et une annonce vocale vous indique qu’il ne sont pas encore connectés. Si c’est le cas, il faut faire un appui long sur l’écouteur gauche pour appairer les Dash à votre smartphone, grâce à la liaison bluetooth low energy. Il faut donc aller faire la connexion manuellement depuis le menu Bluetooth de votre smartphone. Et attention, il faut ensuite effectuer la connexion audio depuis l’application en entrant le code que vous donnera une voix dans les écouteurs, et elle le fait en anglais.

Une fois connectés, il faut apprendre à les utiliser et cette fois-ci, c’est votre mémoire qui va devoir entrer un jeu, car l’écouteur droit permet de contrôler la musique et le téléphone, mais le gauche permet lui de contrôler toutes les fonctionnalités liées au sport. L’application recense heureusement toutes les fonctionnalités accessibles depuis les surfaces tactiles.

En revanche, gros point noir : la liaison bluetooth est vraiment très instable. Même avec le smartphone dans votre poche, la musique est fréquemment victime de micro coupures, et quand vous courrez en musique, ça casse le rythme et ça peut vraiment rendre fou.

Isolation efficace et intelligente

Lorsque les Dash sont installés dans vos oreilles, l’isolation passive est très efficace. Malgré tout, il peut être gênant de ne pas entendre ce qui vous entoure. Les Dash proposent ainsi un mode Transparency, qui active des micros et vous permet donc d’entendre ce qui se passe autour de vous tout en en continuant à écouter de votre musique. Et pour revenir au sérieux problème de liaison bluetooth super instable, celui-ci peut être contourné grâce à une fonctionnalité très intéressante : 4 Go de mémoire stockage sont intégrés dans les écouteurs pour écouter votre musique sans smartphone.

Pour copier votre musique dans la mémoire interne du Dash c’est super simple, il faut installer les écouteurs dans le boitier, le connecter à votre ordi, et vous verrez l’espace de stockage du Dash apparaître comme un disque externe. Vous pouvez créer des dossiers, y pose vos Mp3, vos playlists, et vous pourrez naviguer de dossier en dossiers depuis les gestes tactiles sur les écouteurs.

Pour contrôler votre appli de musique préféré, vous devez effectuer des tapotements sur l’oreille droite. Un tap pour la lecture, deux taps pour le morceau suivant, 3 taps pour revenir au début du morceau, 4 taps pour revenir au morceau précédent et vous pouvez même swipper vers l’avant ou l’arrière pour monter ou baisser le volume.

Votre tête comme contrôleur

Mais il y a encore plus fort : le Dash propose d’utilise votre tête comme contrôleur. Ainsi, lors de l’installation du Dash, il y a une phase de calibration. Elle est indispensable pour le sport mais servira aussi pour des effecteur des actions avec des gestes de la tête.

Ainsi, lorsque votre téléphone sonne, il suffit de hocher la tête pour répondre, ou secouer la tête plusieurs fois de droite à gauche non pour refuser l’appel. Malin ! Vous pouvez aussi lancer Siri, en tapotant sur vos joues. Et bien d’autres gestes seront bien intégrés par le biais de mises à jour.

The Dash : aucun fil

The Dash : aucun fil

Un traqueur d’activité physique très efficace

Je vous l’ai dit, les écouteurs The Dash permettent de traquer votre activité physique. Vous avez le choix entre courir, faire du vélo et nager, les Dash sont en effet entièrement étanches. Un truc à savoir si vous voulez écouter de la musique sous l’eau avec le Dash, il faut évidemment privilégier le stockage interne, ça sera beaucoup plus simple qu’une liaison bluetooth avec votre smartphone.

Lorsque vous faites du sport, il suffit d’un tapotement sur l’oreille gauche pour avoir savoir ou vous êtes de vos pas, votre distance ou votre rythme cardiaque.

La qualité sonore : loin d’être au top

Si la qualité de l’isolation est satisfaisante, la qualité sonore est elle vraiment très moyenne. Tout d’abord, le son n’est pas du tout digne d’un casque à 299 €. On note un manque de pureté dans les aigus, et les graves et les médiums. En clair, c’est pas terrible à ce prix là, on s’attendais à beaucoup mieux. On peut tout de même améliorer  le rendu des basses en changeant les embouts, mais ça ne fera pas de miracle.

De plus la qualité sonore des micros est aussi très moyenne, et si vous pouvez difficilement vous en rendre compte, c’est surtout la personne à l’autre bout du fil qui vous le fera remarquer.

Enfin, et là aussi, c’est vraiment très décevant, le volume sonore est lui aussi assez limité. Si vous courrez en musique, vous risquez d’être déçu de ne pas avoir plus de puissance dans les oreilles.

En conclusion

Enfin, et c’est a mon avis un des plus gros souci au niveau du son, on entend un perpétuel bruit de fond que je trouve vraiment désagréable. Ca me fait penser au Parrot Zik de première génération, et pourtant le Dash n’est pas casque à réduction active de bruit. Ce son qui ressemble à un bruit rose est tout simplement incompréhensible…

En conclusion, les écouteurs Dash, c’est un concentré de bonnes idées, mais l’ensemble est décevant au niveau de la qualité sonore.

The Dash : une appli très complète sur iOS, Android... et Windows Mobile

The Dash : une appli très complète sur iOS, Android… et Windows Mobile

The Dash : des LED pour indiquer le niveau de charge

The Dash : des LED pour indiquer le niveau de charge

En bref : 3/5

Si vous êtes habitués à des casques ou écouteurs de qualité hifi, vous serez surement déçu par celle des Dash. On espère juste une chose : que des mises à jour permettent d’améliorer la qualité de son. Et les mises à jour il y en a souvent, l’équipe de Bragi est très à l’écoute des utilisateurs, on peut noter d’ailleurs la très bonne idée qu’ils ont eu de produire beaucoup de videos pour expliquer comment utiliser les Dash. Elle sont dispo sur YouTube et même dans l’application. Je vais continuer à utiliser le Dash, mais en espérant que tous les problèmes de connexion et de son soient vite réglés.

Pour

Aucun câble !
Le concept et les fonctionnalités
Traqueur d'activité
Capteur cardiaque
4Go de stockage intégré
Très bonne tenue dans les oreilles
Ecouteurs à contrôle tactile
Fréquentes mises à jour
Appli ultra complète
Tutoriels dans l'appli

Contre

Liaison bluetooth très instable
Niveau sonore trop limité
Micro de mauvaise qualité