Panasonic Lumix GX80 : hybride 4K ultra stabilisé

Je viens de tester le Panasonic Lumix GX80 pendant plusieurs semaines. Il est devenu mon gros coup de cœur de l'été !

Le tout dernier appareil photo hybride Panasonic Lumix GX80 est enfin arrivé ! Hybride, ça veut dire que contrairement à un appareil photo de type reflex, il n’y a pas besoin d’un miroir à l’intérieur du boitier pour que l’image soit enregistrée par le capteur. Et sans miroir, l’hybride apporte énormément d’avantages.

Panasonic Lumix GX80 : compact mais sur-vitaminé

Tout d’abord, il est beaucoup moins encombrant qu’un reflex. Ses objectifs au format Micro 4/3 sont aussi beaucoup plus petits par rapport à des équivalent sur un reflex Canon ou Nikon.

L’objectif livré avec le Panasonic Lumix GX80 dans sa version kit en version le moins cher est un zoom 12-32, proposant une ouverture de 3,5 à 5,6. C’est un objectif tout petit. Et il est vraiment très pratique puisqu’on peut le garder tout le temps sur son appareil. L’ensemble ne prenant que très peu de place.

Panasonic Lumix GX80

Le zoom 12-32 livré avec le kit de base est excellent, en plus d’être minuscule

Même un objectif qui porte beaucoup plus loin comme le 14-140 prend encore deux fois moins de place que ses équivalents sur un reflex plein format. La taille et le poids, ça compte énormément en photo, que ce soit à bout de bras, mais aussi dans votre sac à dos. Pour ma part, j’ai abandonné les reflex en partie pour cette raison.

Et je vous donne une petite astuce : il est possible d’utiliser des objectifs d’autres marques et montures, comme des Nikon ou des Canon. Il suffit pour cela d’utiliser une bague spécialement dédiée. On peut en trouver pour une vingtaine d’euros sur Amazon.

Par exemple, j’aime beaucoup utiliser mon petit objectif à focale fixe Canon 50 mm 1,8. Sur le GX80, et à cause du format Micro 4/3, il se transforme en 100 mm par rapport à un reflex plein format. En revanche, l’objectif devient entièrement manuel. Il faut donc régler le focus et l’ouverture. Si vous avez des vieux objectifs qui traînent, c’est super pratique. Avec des objectifs Canon ou Nikon achetés d’occasion, vous pourrez vous équiper à moindre frais pour des résultats souvent de très grande qualité.

Pour ma part, le 50 mm 1,8 est le dernier objectif Canon que j’ai gardé et avec mon Lumix GH4, je m’éclate. Avec le Panasonic Lumix GX 80, c’est aussi un vrai bonheur ! Quand on pense que le 50mm Canon ne coûte que 100 €…

Panasonic Lumix GX80

Le Lumix GX80 équipé du très grand angle 7-14 f/ 4. Un couple d’enfer pour du grand spectacle stabilisé !

Il existe aussi des bagues beaucoup plus évoluées qui permettent de conserver tous les automatismes des objectifs, et qui permettent aussi de gagner en luminosité. C’est le cas du Metabones Speedbooster, mais attention, ça coûte quasiment (voire plus que) le prix de l’appareil.

La stabilisation sur 5 axes : une première pour Panasonic !

Le GX80 est aussi le premier hybride de Panasonic qui propose une stabilisation sur 5 axes. La stabilisation, c’est hyper important quand on veut faire des photos ou des vidéos à main levée, et c’est d’autant plus utile si on utilise un zoom.

Ainsi, que ce soit en photo ou vidéo, on peut sans problème shooter à main levée, le risque de flou de bougé est très limité.

Et comme tous les objectifs de Panasonic sont stabilisés, en combinant la stabilisation 5 axes de l’appareil et la stabilisation de l’objectif, prendre des photos ou des vidéos nettes devient très facile.

Panasonic Lumix GX80

L’écran arrière bascule verticalement. Dommage qu’il ne puisse pas se retourner vers l’avant…

Dans notre vidéo de test, vous pourrez voir de nombreux extraits vidéo 4K pris avec le Lumix GX 80. J’ai principalement utilisé un objectif 14-140, ce qui correspond à peu près à un 28-280 sur un reflex plein format. Pour ces vidéos, j’étais souvent debout, en tenant l’appareil à deux mains, et j’utilisais soit l’écran arrière, soit le viseur électronique, qui permet d’apporter encore plus de stabilité.

D’ailleurs, on peut basculer automatiquement entre l’écran arrière et l’écran du viseur. Il suffit d’approcher l’œil du viseur et celui-ci devient actif tandis que l’écran arrière s’éteint. On peut évidement désactiver cette bascule automatique, ou même choisir quel écran on préfère garder actif par défaut et en permanence.

Autres avantages des hybrides : on peut rendre l’appareil complètement silencieux, en passant en mode déclenchement électronique.

On peut aussi y ajouter le mode sourdine, qui désactive tous les sons de l’appareil, par exemple, quand vous faites le focus avant de déclencher, ou quand vous lancez un enregistrement vidéo. Et quand vous vous shootez des marmottes, je vous assure que c’est super utile.

La vidéo 4K à plein débit : 100 Mbits !

Autre point qui m’a beaucoup plu sur le GX80 : sa capacité à filmer en 4K et surtout à plein débit. Pour ma part, j’ai adopté le Lumix GH4, le modèle le plus haut de gamme des Hybrides Panasonic depuis 2 ans. Je l’ai tellement adoré que j’en ai acheté un deuxième ! Je m’en sers ainsi pour réaliser des tournages multi cam.

Sur le GX80, la 4K permet donc de filmer en 3840 x 2160 à 25 ou 24 images par seconde, et surtout avec un débit de 100 mégabits par seconde. C’est énorme, et ça veut dire que la qualité vidéo est excellente. On ne voit aucun fourmillement sur l’image. Si on filme une scène fixe à l’extérieur, on a vraiment l’impression de regarder une photo. Je vous conseille de jeter un œil à la vidéo du test et de bien regarder la bouteille de Coca. Vous allez être surpris de voir que c’est de la vidéo et non pas une photo !

Mais il y a un inconvénient à tourner en 4K à 100 mégabits : les fichiers vidéo prennent énormément de place ! Comptez par exemple 120 Mo pour 10 secondes ou 7 Go pour 10 minutes de vidéo. Si le poids des fichiers vous fait peur, le GX80 vous permet aussi de filmer en 1080p à 50 ou 25 images par secondes.

Autre détail à connaitre : il n’est pas possible de filmer plus de 29 minutes et 59 secondes sur les hybrides Panasonic. Ce n’est pas une limitation technique, mais c’est la loi qui l’impose. Il s’agit de dissuader certains petits malins d’aller tourner des vidéos dans une salle de cinéma. Au bout des 30 minutes, il faut donc relancer un enregistrement.

De nombreuses options géniales planquées dans les menus

Mais ce tout petit hybride propose aussi plusieurs modes et outils très intéressants qu’il faudra aller débusquer dans les menus, à rallonges, hérités du GH4.

Tout d’abord l’intervallomètre, que l’on connait mieux sous le terme de Time Lapse. Le Time Lapse permet de prendre des photos à intervalle régulier pendant un certain temps et de manière automatique dans le but de créer une vidéo. Il suffit alors de régler l’intervalle des prises de vues et le nombre de photos que l’on souhaite prendre. On lance le Time Lapse, et à la fin de la session, l’appareil vous proposer d’en extraire une vidéo, au choix en 4K ou en Full HD.

Pour réaliser un Time Lapse impeccable, il faut impérativement que l’appareil soit fixe. Vous pouvez le poser sur une table, ou beaucoup plus pratique : le fixer sur un trépied.

4K Photo : quand la photo se sert du mode vidéo

Autre mode particulièrement génial et qui a été inventé par le constructeur japonais, le mode 4K Photo. En activant ce mode, le Panasonic Lumix GX80 utilise les capacités vidéo 4K pour faire des photos. Par exemple, vous lancez l’enregistrement comme si vous faisiez une vidéo, et quand vous appuyez à nouveau, l’enregistrement s’arrête. L’appareil vous propose alors de naviguer dans les photos qui ont été prises, et de choisir celle qui vous convient et de l’enregistrer dans un JPG de 8 Mégapixels.

C’est particulièrement utile si vous capturez une action rapide, comme du sport ou des enfants qui jouent. Il existe d’ailleurs plusieurs mode 4K photos différents, par exemple, en capturant uniquement lorsque vous avez le doigt appuyé sur le déclencheur.

Sachez tout de même que vous pouvez aussi extraire une photo de toutes les vidéos que vos shootez en 4K, mais ce sera moins pratique pour choisir l’image précise que vous souhaitez.

Post Focus : bien plus efficace que sur smartphone

Autre mode vraiment innovant, et qu’on retrouve maintenant sur de nombreux appareils hybrides, le Post Focus.

Il s’agit tout simplement de la possibilité de changer la zone de netteté sur vos images après avoir pris la photo. Et croyez moi, le résultat est beaucoup efficace que sur un smartphone qui promet le même genre de résultat.

Seul inconvénient, la gestion du post focus ne se fait que sur l’appareil, il est impossible de procéder au post focus sur un ordinateur.

Wifi : pour contrôler le GX80 depuis un smartphone ou une tablette

Enfin, le GX80 est équipé d’une connectivité Wifi. Il permet de connecter un smartphone ou une tablette au GX80, et ce, sans mot de passe.

La connexion doit être validée sur chacun des appareils. Une fois connecté, on lance l’application Image Map sur son appareil mobile. On accède aux réglages de l’appareil. On peut bien sûr prendre des photos et des vidéos à distance.

On peut aussi transférer les photos et vidéos sur son smartphone ou sa tablette. C’est très pratique pour récupérer rapidement ses JPG sans ordinateur à proximité.

Options à foison : configuration et boutons personnalisés. Ouf !

Dernière fonctionnalité très utile, et qui n’est pas toujours présente sur les appareils de ce type. Il y a tellement de réglages possibles qu’il est possible de créer des configurations personnalisées, et de les charger suivant le type de photos de vidéos que vous souhaitez réaliser. Ainsi, vous pourrez configurer votre appareil pour la vidéo et sauvegarder la configuration en C1, alors que votre config Photo sera en C2.

Si le fait de pouvoir enregistrer plusieurs configurations est très utile, c’est avant tout pour permettre de gagner du temps : on peut ainsi re-mapper les boutons de fonction pour accéder plus rapidement à ses réglages préférés.

Croyez-moi : un appareil avec autant d’options sans possibilité d’enregistrer des configurations personnalisées aurait été une énorme erreur. C’est bien souvent ce qui se produit chez certains concurrents…  Si vous lisez cette phrase, envoyez moi un message privé sur Twitter, je serai curieux de voir combien de personnes lisent l’intégralité de mes articles !

Un inconvénient : absence de prise pour micro externe…

Passons maintenant aux inconvénients du GX80, car malheureusement, ce n’est pas encore l’hybride parfait.

Tout d’abord, sachez que le GX80 ne propose pas de prise pour micro externe. C’est très dommage au vu de ses excellentes performances en vidéo. À ce jour, il fait mieux que le GH4 sur la stabilisation ! Il faudra donc se contenter du micro stéréo intégré, voire de réaliser la prise son sur un enregistreur externe, et de synchroniser son et vidéo au montage.

Lors de nos quelques jours de vacances à Vars, dans les Hautes-Alpes au mois de juillet, j’avais prévu d’enregistrer une partie du test sur place. Mais l’absence de la prise micro m’a découragé. Finalement, j’ai tourné en studio, mais j’ai bien entendu conservé toutes les images tournées sur place, et qui sont donc très nombreuses dans le test vidéo du Panasonic Lumix GX 80 que vous pouvez retrouver tout en haut de cette page.

Autre absence, mais cette fois-ci très régulière sur les appareils de ce type : il ne propose pas non plus de prise casque. C’est pardonnable, mais là aussi, c’est vraiment dommage.

Autonomie : pas terrible en photo, moyenne en vidéo

L’un des autres points décevants du Panasonic Lumix GX80 est son autonomie. En utilisant écran externe et viseur électronique intégré, on peut shooter environ 300 photos, ou une heure et demi de vidéo. Bien entendu, on peut rallonger un peu l’autonomie en désactivant le Wifi, et en utilisant principalement le viseur électronique.

Malgré tout, difficile d’imaginer partir en vadrouille avec une seule batterie. Je l’ai fait il y a quelques jours à Londres, et j’ai été obligé d’acheter une deuxième batterie dans une boutique pour ne pas être en panne d’appareil. Je vous conseille donc fortement de vous équiper d’une seconde batterie.

Achetez vite une seconde batterie !

Les batteries officielles Panasonic ne coûtent pas trop cher, environ 59 euros sur Amazon. Mais sachez qu’on peut aussi trouver des batteries sans marque compatibles, pour 14 euros, voire encore moins cher : 9 € ! Mais attention aux batterie No Name… C’est un pari risqué. On ne sait pas toujours si les produits que l’on achète sont de qualité ou non. Mais sachez surtout que la garantie Panasonic ne jouera pas si vous avez utilisé des batteries d’autres marques… À bon entendeur…

Recharge possible sur batterie externe !

En revanche, on salue une très bonne idée : le Panasonic Lumix GX80 est équipé d’une prise Micro USB qui permet de le connecter à un ordinateur, mais aussi de le recharger !

Vous pouvez donc charger la batterie de manière classique, avec le support dédié à brancher sur la prise secteur, mais vous pouvez aussi charger directement la batterie dans l’appareil, en le branchant sur votre ordi, ou même sur une batterie portable !

Autofocus très lent en vidéo

Dernier point gênant sur cet hybride: l’autofocus est fonctionnel pendant que l’on filme, ça, c’est plutôt cool. Mais il est très lent ! C’est là aussi bien dommage, car il est ultra rapide en mode photo. En mode photo, il permet d’ailleurs un suivi très efficace des sujets en mouvement. Je n’ai pas testé tous les modes de tracking, mais il est globalement assez rapide.

En vidéo, et suivant l’objectif que vous utilisez, il faudra donc mieux passer en mode manuel et contrôler le focus avec la bague de l’objectif. Vous aurez un peu plus de boulot, mais vous serez sûr qu’un mauvais point de focus sera rapide à corriger. Avec l’autofocus automatique, vous risquez de ramer…

Plusieurs pack commercialisés pour acheter le Panasonic Lumix GX80

Panasonic Lumix GX 80 boitier nu : 713,75 €
Panasonic Lumix GX 80 + 12-32 + 35-100 : 949 €
Panasonic Lumix GX 80 + 14-140 : 998,90 €

Quelques photos, non retouchées

P1000897

Londres en été, il fait chaud, mais il pleut pas ! Panasonic Lumix GX 80 – Objectif Panasonic 12-32

P1000877

La cathédrale Saint-Anne, de Londres – Panasonic Lumix GX 80 – Objectif Panasonic 12-32

P1000861

What Time Is It ? – Panasonic Lumix GX 80 – Objectif Panasonic 12-32

P1000725

Piccadilly Circus, Londres – Panasonic Lumix GX 80 – Objectif Panasonic 12-32

P1000724

Une Mini très brillante – Panasonic Lumix GX 80 – Objectif Panasonic 12-32

P1000694

Kensington Gardens – Panasonic Lumix GX 80 – Objectif Panasonic 12-32

P1000686

Il suffira d’un signe – Kensington Gardens – Panasonic Lumix GX 80 – Objectif Panasonic 12-32

P1000668

OKLM au Kensington Gardens – Panasonic Lumix GX 80 – Objectif Panasonic 12-32

P1000643

T’es encore là ? Allez, faut partir ! – Kensington Gardens – Panasonic Lumix GX 80 – Objectif Panasonic 12-32

P1000606

Le Tea Time at The Orangerie – Kensington Gardens – Panasonic Lumix GX 80 – Objectif Panasonic 12-32

P1000607

Le Tea Time at The Orangerie – Kensington Gardens – Panasonic Lumix GX 80 – Objectif Panasonic 12-32

P1000583

Kensington Gardens – Panasonic Lumix GX 80 – Objectif Panasonic 12-32

P1010131

Le sentier des marmottes, Eygliers, Hautes-Alpes – Panasonic Lumix GX 80 – Objectif Panasonic 14-140

P1010177

Un marmotton qui mange – Eygliers, Hautes-Alpes – Panasonic Lumix GX 80 – Objectif Panasonic 14-140

P1010204

La plus jolie des marmottes des Hautes-Alpes – Panasonic Lumix GX 80 – Objectif Panasonic 14-140

En bref : 4.5/5

Il est impossible de citer toutes les options que propose le Panasonic Lumix GX80, mais comme le GH4, les menus sont ultra complets, et il vous faudra un moment pour en faire le tour.
Si vous cherchez un excellent hybride à la fois pour la photo et la vidéo, c’est vraiment un excellent appareil. Tellement dommage de ne pas avoir intégré de prise pour micro extérieur...

Pour

Stabilisation 5 axes
Vidéo 4K à 100 mbit/s
Mode 4K Photo
Intervallomètre
Photo Post Focus
Autofocus photo très rapide
Connectivité Wifi
Très compact (Micro 4/3 !)
Menus ultra complets
Look rétro très réussi

Contre

Pas de prise pour micro externe
Pas de prise casque
Autofocus vidéo lent
Autonomie un peu juste

6 commentaires

  1. Geoffroy de Villeneuve
    # il y a 5 mois

    J’ai bien lu tout votre article 😉 !
    J’attends mon GX80 ; merci pour cet article qui semble confirmer que j’ai fait un bon choix conforme à mes attentes

    Cordialement

    Répondre
  2. Emeric
    # il y a 5 mois

    J’ai moi aussi lu tout l’article 🙂
    J’ai le GX80 depuis juillet et j’en suis très content.
    Question, je souhaite adapter l’objectif de mon réfelex, un Nikon AF-S NIKKOR 18-200mm 1:3.5-5.6 G ED, quelle bague dois-je utiliser ? j’ai commandé un peu vite la bague Panasonic DMW-MA1, ais-je fait une erreur ? l’auto-focus fonctionnera-t-il ?

    D’avance merci

    Répondre
  3. KERJOUAN
    # il y a 5 mois

    Bonsoir,
    J’ai acquis le gx 80 (très rare à trouver, sans doute victime de son succès !) en juillet 2016.
    Lorsque je rentre dans le programme de l’appareil à la rubrique stabilisation, je n’ai pas le logo de la main avec DUAL. Pourtant, je suis équipé avec le 14mm de Panasonic. Le firmware de l’appareil indique : 1.0 et celui de l’objectif : 1.1.
    Connaissez-vous le firmware actuel du GX 80 ?

    Merci d’avance de votre aide.

    Répondre
  4. Joe
    # il y a 3 mois

    Bonjour,
    Je viens de lire votre article entièrement, je vais l’envoyer au Père Noël, j’avais envie d’un hybride pour remplacer mon compact, c’est vraiment celui ci qu’il me faut !

    Répondre
  5. Florian
    # il y a 2 mois

    Bonjour,
    Je suis très intéressé par cet appareil mais un de mes collègues qui pratiquent beaucoup la photo me dit de choisir le alpha 6000 de chez Sony. Qu’en dites-vous ?
    Merci !

    Répondre