'0'; $wpsc_last_post_update = 1529406202; //Added by WP-Cache Manager $wp_cache_object_cache = 0; //Added by WP-Cache Manager $wp_cache_anon_only = 0; $wp_supercache_cache_list = 0; //Added by WP-Cache Manager $wp_cache_debug_to_file = 0; $wp_super_cache_debug = 0; $wp_cache_debug_level = 5; $wp_cache_debug_ip = ''; $wp_cache_debug_log = ''; $wp_cache_debug_email = ''; $wp_cache_pages[ "search" ] = 0; $wp_cache_pages[ "feed" ] = 0; $wp_cache_pages[ "category" ] = 0; $wp_cache_pages[ "home" ] = 0; $wp_cache_pages[ "frontpage" ] = 0; $wp_cache_pages[ "tag" ] = 0; $wp_cache_pages[ "archives" ] = 0; $wp_cache_pages[ "pages" ] = 0; $wp_cache_pages[ "single" ] = 0; $wp_cache_pages[ "author" ] = 0; $wp_cache_hide_donation = 0; $wp_cache_not_logged_in = 0; //Added by WP-Cache Manager $wp_cache_clear_on_post_edit = 0; //Added by WP-Cache Manager $wp_cache_hello_world = 0; //Added by WP-Cache Manager $wp_cache_mobile_enabled = 1; //Added by WP-Cache Manager $wp_cache_cron_check = 1; //Added by WP-Cache Manager ?> '0'; $wpsc_last_post_update = 1529406202; //Added by WP-Cache Manager $wp_cache_object_cache = 0; //Added by WP-Cache Manager $wp_cache_anon_only = 0; $wp_supercache_cache_list = 0; //Added by WP-Cache Manager $wp_cache_debug_to_file = 0; $wp_super_cache_debug = 0; $wp_cache_debug_level = 5; $wp_cache_debug_ip = ''; $wp_cache_debug_log = ''; $wp_cache_debug_email = ''; $wp_cache_pages[ "search" ] = 0; $wp_cache_pages[ "feed" ] = 0; $wp_cache_pages[ "category" ] = 0; $wp_cache_pages[ "home" ] = 0; $wp_cache_pages[ "frontpage" ] = 0; $wp_cache_pages[ "tag" ] = 0; $wp_cache_pages[ "archives" ] = 0; $wp_cache_pages[ "pages" ] = 0; $wp_cache_pages[ "single" ] = 0; $wp_cache_pages[ "author" ] = 0; $wp_cache_hide_donation = 0; $wp_cache_not_logged_in = 0; //Added by WP-Cache Manager $wp_cache_clear_on_post_edit = 0; //Added by WP-Cache Manager $wp_cache_hello_world = 0; //Added by WP-Cache Manager $wp_cache_mobile_enabled = 1; //Added by WP-Cache Manager $wp_cache_cron_check = 1; //Added by WP-Cache Manager ?> Uncharted 4 : premières impressions

Uncharted 4 : premières impressions

J'ai pu tester la campagne solo d'Uncharted 4 pendant 30 minutes. Voici mon avis

Oh joie ! Oh félicité ! J’ai enfin pu tester la campagne solo d’Uncharted 4.

Uncharted revient comme un frère qu’on n’attendait plus, à l’image de Sam que Nathan croyait mort depuis des années. Et dès les premiers instants de jeu, c’est comme si on ne s’était jamais quittés…

Henry Avery : il n’y a pas que Tex pour vous faire tirer la langue

Avant de vous conter tout cela par le menu, sachez que j’ai d’abord eu droit à une présentation par le responsable communication et le lead game designer de chez Naughty Dog. J’y ai appris que le personnage historique qui a cette fois inspiré les scénaristes est Henry Avery (ou Every). Il s’agit d’un pirate de la fin du 17ème siècle.

"Courage les gars, le Club Med est à 12 kilomètres à l'Est."

« Courage les gars, le Club Med est à 12 kilomètres à l’Est. »

Henry Every était contremaître et c’est suite à une mutinerie qu’il a menée que le bougre s’est retrouvé à la tête d’une petite flotte de pirates.

Comme vous vous en doutez, il y a bien sûr une histoire de fabuleux trésor. En effet, Henry Avery et ses hommes ont réussi à rafler une colossale fortune en pierres précieuses dans un navire qui appartenait au Grand Moghol, seigneur musulman des Indes de l’époque. Ce navire transportait également la fille de ce puissant seigneur…

Les scénaristes sont partis de ce fait historique en y ajoutant l’histoire de Sam Drake, le grand frère de Nathan qui revient de l’enfer pour entraîner une dernière fois son frangin dans de mortelles péripéties.

Sam cache forcément quelque chose... à part son faux air de JCVD je veux dire.

Sam cache forcément quelque chose… à part son faux air de JCVD je veux dire.

Uncharted 4 : les graphismes

J’ai pu jouer pendant une demi-heure environ et je peux dire que la magie a vraiment opéré. C’est environ au tiers de la progression et au volant de la fameuse jeep que je me suis lancé dans cette ultime démo. L’action se situe à Madagascar, dans une région volcanique au relief accidenté.

Le jeu est très fidèle graphiquement à ce qu’on a pu voir dans les récents trailers. Même si on n’est peut-être pas au niveau de ce qui fut montré dans la tout première bande-annonce, on peut vraiment dire que c’est beau, très beau même.

Mais ouais, ça passe tranquille, je vous dis !

Mais ouais, ça passe tranquille, je vous dis !

Les nouveautés de gameplay : jeep, treuil, grappin, marquage, etc.

Plus important que les graphismes, la qualité de gameplay est intacte, voire magnifiées par rapport aux précédents opus. La conduite de la jeep fait partie des nouveautés et je peux dire que cet ajout est véritablement bienvenu.

Nathan Brake

On est bien loin du gadget et les sensations de conduite sont vraiment plaisantes. Le souci du détail qui caractérise l’équipe de Naughty Dog rend la conduite vraiment plaisante. Ils ont fait en sorte qu’on ressente très bien les différences d’adhérence à la piste en fonction de l’humidité et de la quantité de boue.

Rien ne vaut un petit carambolage.

Rien ne vaut un petit carambolage.

Du coup, le comportement de la voiture est un excellent compromis entre le pur fun et le réalisme. Ce véhicule donne l’occasion d’explorer à loisir un terrain limité mais qui parvenait à donner une certaine impression d’espace. Les chasseurs des petits trésors bonus pourront s’en donner à cœur joie.

Une autre nouveauté intéressante qui accompagne celle de la jeep mérite d’être commentée. Il s’agit du treuil dont la voiture tout-terrain est équipée. Ce nouvel outil est évidemment l’occasion pour les développeurs de se faire plaisir avec de nouveaux obstacles à franchir. Il faudra utiliser astucieusement le treuil pour permettre à la jeep de franchir des passages très délicats ou encore pour faire s’effondrer des structures.

Un treuil bien pratique. Hein, Sully ?

Un treuil bien pratique. Hein, Sully ?

Une souris verte

Outre la promenade en 4×4, j’ai aussi pu m’essayer au combat sous toutes ses formes avec l’assaut d’un petit complexe aux mains de mercenaires ennemis. Parmi les nouveautés, on notera l’approche discrète dans les hautes herbes. C’est assez excitant et surtout bien pratique.

je l’attrape par la queue et la montre à ces messieurs.

je l’attrape par la queue et la montre à ces messieurs.

À cela vient s’ajouter l’apparition de jauges de menace. Ce sont des losanges situés au-dessus de la tête des adversaires susceptibles de percevoir votre présence. Ces jauges se remplissent et changent de couleur en fonction de l’imminence de votre détection par l’adversaire, passant du blanc au jaune et enfin à l’orange quand les carottes sont cuites.

marquage à la culotte

marquage à la culotte

Pour les adeptes du snipe et de la tactique d’approche façon commando, il est également possible de marquer une cible avec une pression sur L2 suivie d’une autre sur L3. Même si je n’ai pas vraiment compris à quoi ça servait, ça m’a donné l’illusion de faire un truc malin.

Peter Par-Coeur

Enfin, j’ai pu tester le grappin que Nathan transporte toujours avec lui. On peut aussi bien l’utiliser dans certaines parties d’exploration et d’escalade que dans les situations de combat.

Ces quelques nouveautés n’ont l’air de rien, mais elles permettent d’apporter de la fraîcheur au gameplay, sachant que pour tout le reste, notamment le tir et le combat au corps à corps, on retrouve très rapidement ses marques.

Le grappin, ce n'est pas la garantie du succès

Le grappin, ce n’est pas la garantie du succès

La jeep, la discrétion et le grappin sont des façons de multiplier les possibilités d’approche et de sensations de jeu. C’est un bel effort de la part du studio pour éviter que l’impression de déjà-vu ne soit trop forte.

Uncharted 4 m’a donné le smile

Outre ce gameplay réglé au millimètre, c’est surtout le plaisir jubilatoire ressenti que je retiens de cette demi-heure de jeu. Je ne pouvais m’empêcher de sourire et parfois de glousser en écoutant les remarques que s’échangeaient Nathan, Sam et Sully au grès de mes initiatives et de nos pérégrinations. L’humour a toujours fait partie de la licence et retrouver cette ambiance était très plaisant.

Hadoken ! Euh, non, enfin... dans ta face !

Hadoken ! Euh, non, enfin… dans ta face !

La grande force des Uncharted a toujours été pour moi de plonger le joueur au cœur d’un énorme film d’aventure et d’action. L’effet couloir qui lui est parfois reproché ne me dérange pas, mais sachez qu’il pourrait être moins présent dans cet opus avec l’impression de liberté apporté notamment par la jeep.

Alors certes, il est trop tôt pour savoir si ceux qui reprochent une certaine facilité à la saga seront cette fois convaincus. Ce qui est quasiment sûr en revanche, c’est qu’Uncharted continuera à plaire à ses fans avec cet épisode 4, annoncé comme le dernier. On y retrouve tous les ingrédients qu’on adore et plus encore. Clairement, je serai de l’aventure.

Le jeu sort le 10 mai 2016. Pile le jour de mon anniversaire.