The Walking Dead saison 7 épisode 12 : avis et analyse

Rick et Michonne vont prendre du bon temps et Rosita broie du noir...

Pour décrire cet épisode 12 de The Walking Dead, j’ai envie de dire que c’était vraiment la foire. De mon point de vue, il y avait du bon et du mauvais, mais comptez sur moi pour y revenir en détails.

Objectif Richonne

L’intention des scénaristes consistait à intercaler les scènes actives et plutôt optimistes de Rick et Michonne avec celles, déprimantes et pleines de rancœur, de Rosita.

Avant d’aller plus loin, j’ai cru que l’introduction de l’épisode nous avait offert la scène de sexe la plus courte de l’histoire de la télévision, mais au final elle était en deux parties.

The Walking Dead saison 7 épisode 12 : avis et analyse

Attention, préparez-vous pour la seconde et demi la plus torride de la saison.

Au sujet de ces deux -là, puisque je lis vos commentaires avec attention, je sais que certains trouvent le couple Rick et Michonne peu crédible. À titre personnel, j’ai tout de suite adhéré et je trouve même qu’ils sont bien assortis.

L’un des objectifs de cet épisode 12 était clairement de solidifier ce couple aux yeux des spectateurs. Mais bon, même si l’épisode est passé par la fête foraine, ici ce n’est pas « Tournez manège », alors changeons de sujet.

Juste une petite remarque sur Rick. Vous avez déjà vu quelqu’un guérir aussi rapidement ? C’est Wolverine ou quoi ? Il se fait transpercer la main par une grosse pointe rouillée portée par un cadavre dans une décharge et deux jours plus tard il utilise sa main droite sans problème, que ce soit avec son Colt Python ou sa hachette. Balèze.

The Walking Dead saison 7 épisode 12 : avis et analyse

Un paquet de chips sauvage… Michonne prépare ton lasso !

Randonnée et plus si affinités

Revenons plutôt à l’escapade en amoureux du couple le plus badass de la série. Rick et Michonne tombent sur des sauveurs qui jouent au golf, les tuent et leur volent leur matos. Clairement, on sent qu’on est bien sur le sentier de la guerre.

Pendant ce temps, à Alexandria, on nous rabâche encore une fois que Rosita n’est pas contente. Vous avez compris les gens : ROSITA n’est pas CONTENTE ! Elle en a marre d’attendre. Elle est tellement agacée qu’elle se contrefiche de garder une cicatrice sur son joli petit minois boudeur.

The Walking Dead saison 7 épisode 12 : avis et analyse

JE SUIS CASQUETTE

Du coup, Rosita part à la chasse aux flingues de Pâque, mais elle tombe sur une drôle de Kinder surprise : une walker de cauchemar, sorte de croisement entre Christine Boutin et Nadine Morano. En plus, cette saleté donne beaucoup de jus. Tout ça pour un simple pistolet en plastique. C’est moche.

The Walking Dead saison 7 épisode 12 : avis et analyse

Reste calme, Nadine, je sais qu’on est dans un pays de race blanche, mais bon, j’ai mes papiers !

Pendant que Rosita chasse des illusions et s’enferme dans son seum (ou j’utilise un vocabulaire de jeune malgré mon âge avancé), Rick et Michonne font une découverte. Grâce à une biche un peu taré (on en reparlera plus tard), ils découvrent une école grillagée qui avait été investie par des militaires. Qui dit militaires dit fusils : BINGO !

Plus dure sera la chute

Le reste de l’exploration nous donne droit à des moments particulièrement légers que j’ai trouvés plutôt agréables. Alors oui, c’est un peu forcé, surtout la chute au travers du toit qui se transforme en grosse rigolade.

The Walking Dead saison 7 épisode 12 : avis et analyse

J’ai le coccyx pété et toi ? Bah rien de méchant, triple fracture de la clavicule, lol.

Quoi qu’il en soit, pour citer une grande philosophe qui partage son prénom avec l’ex-femme de Rick, le duo affiche la positive attitude et cela est récompensé par des caisses de réserves de nourriture de l’armée.

Lorsqu’on retrouve Rosita, c’est forcément sur une ambiance et des émotions en parfait contrepoint avec l’harmonie du couple. En effet, Rosita est venue reprocher au Père Gabriel de l’avoir dissuadée d’abattre Negan.

The Walking Dead saison 7 épisode 12 : avis et analyse

Rosita… les scénaristes ont décidé de te faire passer pour une conne, je ne peux plus rien pour toi.

La réponse du Père Gabriel est pleine de sagesse, mettant en avant les possibilités offertes par la vie et la volonté d’utiliser le temps qui nous est imparti. Malheureusement, on découvrira en fin d’épisode que ces bons conseils n’auront cette fois pas suffi.

Retour à Rick et Michonne qui se font un petit dîner aux chandelles et se prennent même à refaire le monde. Quand c’est Huguette et Jean-Pierre qui refont le monde, c’est pas super important, mais là on parle quand même de Rick et Michonne, alors autant écouter attentivement.

The Walking Dead saison 7 épisode 12 : avis et analyse

« Du chili ? C’est rigolo, c’est comme si on mangeait un pays. » « Ta gueule, Rick ».

Quand Michonne souligne qu’après Negan il faudra réorganiser le monde et qu’elle verrait bien Rick dans le rôle de grand leader des diverses communautés, ce dernier ne fait pas sa réponse habituelle. En effet, Rick répond qu’il est partant pour diriger, à condition que ce soit avec elle !

En entendant ces paroles de Rick, mas première réaction est positive, puisque Michonne a clairement une bonne influence sur lui.

Néanmoins, tout de suite après, je me mets à frémir pour l’avenir de la géniale Michonne et là, je préviens tout le monde : s’ils tuent Michonne, je me casse, j’arrête tout, mais avant je me mets en slip kangourou et je vais crever les pneus de Scott Gimple.

Attention scène d’exposition subtile en approche !

The Walking Dead saison 7 épisode 12 : avis et analyse

Euuuuh ? Tu m’utiliserais pas pour faire passer tes états d’âme au spectateur toi ?

Après les plans romantiques du couple de natural born killers, on passe à la première grosse scène « malaisante » de l’épisode pour moi, le « dialogue » de Tara avec Judith. En gros, les scénaristes prennent les spectateurs pour des débiles et dans cette scène, le spectateur c’est la petite Judith.

Ils se sont dit qu’il fallait absolument en remettre une couche sur la promesse de Tara de garder secrète l’existence d’Oceanside. Et comme le faire de manière subtil c’était compliqué, et bien voilà cette scène.

BASTOOOONNNNNN !

Retour à la foire à neuneu avec le couple de déglingos qui décident de zigouiller 50 walkers à eux tous seuls. Voilà ! ça c’est une attitude qui me plaît ! Niveau action au moins, on peut dire que, comme Rick, on prend son pied.

The Walking Dead saison 7 épisode 12 : avis et analyse

Rick prend son pied. Je ne suis même pas désolé.

Evidemment il y a des exagérations, comme ce walker qui déclenche un fusil automatique en se prenant dans des tuyaux, mais au moins on s’amuse de voire Rick et Michonne en action (je parle bien des scènes de combat, là, attention !)

Le passage de la voiture est plutôt amusant. D’autant plus qu’on sait bien que les deux héros ne mourront pas comme ça. Ils ont même poussé le vice assez loin pour nous montrer Rick tuer des morts-vivants avec un crochet de pêche au canard.

L’action s’enchaîne bien et ça découpe du walker à tout va, mais soudain, l’épisode dérape et file vers l’une des successions de scènes les plus débiles de la série.

The Walking Dead saison 7 épisode 12 : avis et analyse

Aucun commentaire nécessaire, l’image parle d’elle-même.

Rick aperçoit la biche et, pour une raison qui m’échappe, cherche apparemment à la flinguer en montant sur une structure métallique de manège prête à s’effondrer. Si cette décision stupide ne suffisait pas, on a droit à l’un des pires plan d’effet spéciaux que j’ai vu dans une production sérieuse depuis une éternité.

#Bichegate

Ah si, je me souviens bien de la dernière incrustation dégueulasse, c’était le ciel derrière Rick dans l’épisode 10.

Franchement… On parle de The Walking Dead là, une série qui vient concurrencer Game of Thrones pour le titre de la plus regardée et la plus populaire de ces dernières années.

Et ils nous foutent ce plan de biche ? Moi c’est plutôt un pied de biche que je propose pour défoncer l’ordinateur de la personne responsable de cette atrocité.

Ensuite on a donc la chute de Rick et une suite d’événements qui n’ont aucun sens.

The Walking Dead saison 7 épisode 12 : avis et analyse

La roulade, métier passion.

Quand Michonne arrive, vous pouvez me dire ce que bouffent les walkers par terre ? J’ai regardé le passage en boucle, et je peux garantir que la biche n’est plus là depuis longtemps.

Alors oui, quand Rick prend Michonne dans ses bras, ils nous ont rajouté un cadavre de biche numérique, mais elle n’y était pas du tout avant et n’avait d’ailleurs aucune raison d’y être.

D’ailleurs qu’est-ce qu’elle foutait là cette biche à la base ? C’est la biche la plus conne du monde ou quoi ? On lui a transféré en secret le cerveau de Rosita, qu’est-ce qui se passe ?

The Walking Dead saison 7 épisode 12 : avis et analyse

Après où est Charlie, Où est la biche ?

Enfin… je m’énerve un peu. C’est très bien de vouloir nous montrer l’attachement de Michonne à Rick, mais pas avec une scène aussi nulle, par pitié ! On a donc Rick qui sort de sa boîte et qui vient presque rendre crédible la fameuse fausse mort de Glenn tombé du conteneur de poubelles.

Les mecs se sont donnés quand même pour nous sortir un truc pareil.

Tout ce qui ne te rend pas plus fort te tue. Enfin… un truc du genre.

The Walking Dead saison 7 épisode 12 : avis et analyse

Il a encore pété… faisons semblant d’avoir le cafard pour rester près de la fenêtre.

Sur le chemin du retour, dans leur camionnette remplie de provisions et d’armes, Michonne a le cafard. Et là c’est au tour de Rick de lui faire un discours d’avenir, de lui dire qu’ils vont vivre leur vie, qu’il y aura la guerre, qu’ils vont perdre des proches, peut-être même se perdre l’un l’autre.

Même s’il meurt, Michonne sera capable de continuer et de guider les autres, car c’est elle qui a su le guider jusqu’ici…

The Walking Dead saison 7 épisode 12 : avis et analyse

Jadis, je m’appelais… MISTER BEAN

On passe ensuite à la remise des armes au groupe de Jadis, qui nous gratifie d’ailleurs d’une grimace digne de Mister Bean au passage.
Elle et son groupe usent d’un langage particulièrement économe. Le rendu sonne assez bizarrement, en VO en tous cas.

Evidemment, cette façon de parler est là pour souligner l’attitude générale de ce groupe, qui récupère tout, mais n’offre et ne gaspille jamais rien, pas même les mots.

The Walking Dead saison 7 épisode 12 : avis et analyse

NAN. SI. NAN. SI. T’habites à Nancy !!! Hihihi

Quoi qu’il en soit, les 63 armes ne sont pas suffisantes pour les convaincre de se lancer dans la guerre. D’ailleurs, la petite négociation avec Rick est amusante, notamment quand Jadis lui demande de récupérer le Chat que Rick avait pris pour l’offrir à Michonne dans l’épisode 10.

The Walking Dead saison 7 épisode 12 : avis et analyse

Rick, tu vas rire !

Opération Oceanside et Suicide Squad en approche

L’avant-dernière scène de l’épisode permet de découvrir que Tara va finalement parler d’Oceanside à Rick, oh surprise !

Et pendant ce temps, Rosita a donc rejoint la Colline pour y chercher l’aide de Sasha. Les deux veuves d’Abraham vont unir leur force et se lancer dans une mission suicide pour abattre Negan.

The Walking Dead saison 7 épisode 12 : avis et analyse

Rien de tel qu’une petite sortie suicide entre filles pour se rabibocher

Pour réussir elles ne pourront compter que sur un fusil de sniper et les informations réunies par Daryl, Carl et Jésus sur le Sanctuaire.
Evidemment, ça va mal tourner. J’aimerai avoir votre avis, l’une des deux va-t-elle survivre ? Je pense que les deux vont y passer, mais on verra bien !