Sennheiser Orpheus HE1 : 50 000 € pour le meilleur casque audio du monde

Il était de passage à Paris. Nous avons sauté sur l'occasion. Car écouter le meilleur casque du monde, ça ne se refuse pas...

Attention spoiler : je ne pourrai jamais vous convaincre de la qualité audio de ce casque. Ni avec cet article, ni même avec une vidéo. Je veux simplement vous raconter ma rencontre avec le meilleur casque du monde, le Sennheiser Nouvel Orpheus HE1. Un objet rare et très cher : un an d’attente pour le recevoir, et 50 000 € pour se l’offrir.

Sennheiser Orpheus HE1 : un casque réservé aux audiophiles fortunés

Mais QUI peut bien acheter un casque audio à 50 000 euros ? Pas moi, ça, c’est une certitude, et même si je le pouvais, ce serait sûrement inutile puisque mes oreilles ne sont sans doute pas capables d’apprécier la différence entre un tel bijou et un casque 50 fois moins cher.

Mais il existe pourtant une catégorie de personnes qui en sont déjà à leur deuxième génération de Sennheiser Orpheus. Ce sont les audiophiles. Ann Vermont, responsable communication de Sennheiser France, m’a invité à venir écouter le casque, de passage en France il y a quelques jours. Sans doute l’ a-t-elle fait car elle sait que je suis amoureux de musique, adorateur de casques de la marque Sennheiser, mais aussi parce que j’avais raté la chance de l’écouter au CES de Las Vegas en janvier dernier.

Sennheiser-Orpheus-HE1-003

D’apparence non ostentatoire, le Nouvel Orpehus est pourtant le casque le plus cher du monde

Quand Ann m’a contacté pour me proposer de venir, j’ai fait quelques recherches sur le Nouvel Orpheus pour en savoir un peu plus sur cet object hors du commun. À 50 000 euros, le casque est un produit hors de portée du mortel que je suis. Il n’a d’ailleurs aucun concurrent direct puisque les seuls à vouloir rivaliser sont vendus aux alentours de 5 000 €. Pas plus.

Alors comment un casque peut-il être vendu à ce prix ? Comment Sennheiser parvient à en vendre 300 par an à un prix aussi faramineux ?

Audiophile : 90% plus cher pour 1% de qualité en plus

J’ai côtoyé le monde audiophile pendant quelques années, et j’ai vraiment eu l’impression d’être dans un monde à part. Les audiophiles ont l’amour de la musique dans la tête et surtout dans les oreilles et pour toute la vie. Ils branchent des câbles coaxiaux à 3 000 euros la paire entre leur lecteur CD à 20 000 euros et leur préampli à 5 000 euros, lui même branché sur un ampli de puissance à 20 000 euros, qui peut ainsi envoyer toute son énergie à des enceintes à 30 000 euros la paire. Je vous donne des prix au hasard mais ils sont tout fait classiques dans le monde audiophile.

Alors un casque à 50 000 €, il faut tout de même expliquer que ce n’est pas vraiment le casque que je vais brancher sur mon iPhone pour écouter un mix de Madeon en MP3.

Sennheiser-Orpheus-HE1-004

L’impression d’avoir une enceinte pour chaque instrument en face de soi. Le son est riche, mais tellement naturel…

Non, car le Sennheiser Orpheus est un ensemble. Il est composé d’un casque, assez imposant, mais très confortable, et finalement assez léger, d’un préampli et d’un ampli à lampes. Sur les photos, ce sont les tubes de verres que vous voyez. Un ampli à lampes, c’est un système qui permet de réchauffer le son, d’une manière complexe, mais qui, au final, lui donne une couleur très particulière.

Pour ma part, je suis totalement incapable de faire la différence entre le son provenant d’un ampli à lampe ou d’un ampli stéréo classique. Mais les audiophiles eux, le peuvent.

En revanche, mes oreilles sont habituées à écouter des casque de grande qualité ( et aussi de mauvaise je vous rassure.)

Le casque qui fait oublier que vous portez un casque

Ainsi, quand j’ai posé le casque sur ma tête, je savais que ça ne pourrait qu’être parfait, mais sans pour autant savoir ce qu’est la perfection pour un casque. Depuis des années, j’ai arrêté d’écouter de la musique sur de gros ensembles stéréo à base d’enceintes (même si je dois vous l’avouer, je viens de me reconstituer un ensemble assez sympa au bureau. J’écoute Prince, Jamiroquai, Stevie Wonder ou Michael Jackson quand je suis tout seul. Quel kiff… (Mes voisins doivent aussi entendre)

Sennheiser-Orpheus-HE1-002

Le confort est au rendez-vous. La mission de l’Orpheus : se faire oublier sur vos oreilles

La sensation que j’ai donc eu a été mitigée. Ah ok, c’est bien, mais je n’arrive pas à avoir d’effet Waouh… Je n’ai pas les larmes qui me montent aux yeux, et je ne commence pas à réfléchir à combien je pourrais revendre ma collection de vinyles de Prince qui vaut certainement cher (j’ai quasiment tous les 45 tours, Maxi 45 tours et albums depuis 1982, y compris des pirates)

En fait, j’ai commencé mon écoute sur Sketches Of Spain de Miles Davis, et sans redécouvrir le morceau que je connais par cœur, je me rends à l’évidence. Il n’y a aucun défaut. Je ressens finalement le résultat recherché par les ingénieurs qui ont créé ce nouvel Orpheus. Ils n’ont pas cherché à sublimer le son, mais à la rendre le plus neutre, le plus naturel possible.

Tout l’enjeu de ce casque et de faire abstraction du casque. Ce sont en fait deux haut-parleurs posés face à vos oreilles, avec un beau coffrage qui empêche le son de s’échapper.

Pour moi, écouter un casque à 50 000 euros quand on est habitué aux casques à 500 euros en écoutant du Mp3, même à 320 kbps, c’est aussi efficace que de lire du Kant à mon fils de 6 ans, il ne va rien comprendre et moi non plus, je ne comprends pas la valeur de 50 000 € pour ce casque.

Un an d’attente, une journée pour le fabriquer

Il faut aussi comprendre comment on en arrive là. Ann m’explique que lorsqu’on commande un Orpheus, il peut y avoir jusqu’à un an d’attente. Quand arrive le tour de le fabrication de votre casque, Sennheiser vous appelle et vous informe.

« Bonjour Monsieur Catard, je vous appelle pour vous prévenir que votre casque sera fabriqué le 27 mai prochain. » Merci monsieur, au revoir.

Une journée complète est en effet nécessaire pour le fabriquer. Et ils sont sans doute très nombreux à s’occuper de votre casque (pas le mien vous l’aurez compris…)

Sennheiser-Orpheus-HE1-008

Pour 50 000 € vous avez aussi l’ensemble ampli préampli qui va avec

Apres la fabrication, le casque est testé, chacun des moindres détails électroniques de l’objet sont vérifiés. Et le casque est numéroté.

Et si le casque vaut cher, c’est aussi car des métaux précieux entrent dans sa composition : de l’argent pour le câble, de l’or pour recouvrir les électrodes et optimiser la conductivité électrique, et enfin, du platine, dont sont recouvertes les membranes de chaque écouteur.

Chaque casque est livré dans une jolie boite avec un couvercle en verre fumé, et qui s’ouvre en appuyant sur un bouton de la télécommande (très lourde d’ailleurs).
Le casque est bien sûr filaire. Et l’épaisseur du câble fait plutôt penser à un câble de fer à repasser. Il est branché sur une prise XLR, située au milieu de la jolie boite avec le couvercle en verre. Depuis cette boite, un autre système de câble rejoint le pré-ampli avec un autre câble. Ce pré-ampli est rangé à l’intérieur d’un boitier en marbre de Carrare. C’est un marbre rare et cher qui a une faculté d’absorption des vibrations exceptionnelle. Ils permet ainsi de protéger les lampes de l’amplificateur. Car comme vous le voyez sur les images, ce sont bien des lampes.

Sennheiser-Orpheus-HE1-009

Un ampli à lampes. Elles éclairent le son…

Résultat : cet ensemble exceptionnel propose des performances qui vont au-delà de la perception humaine. La gamme de fréquences couverte est en effet de 8 Hz à plus de 100 kHz.
Un casque de qualité Hifi propose en général une gamme moins large. À titre de comparaison, le Sennheiser HD 800, qui coûte environ 1200 € couvre un spectre de 14 Hz à plus de 44 kHz. Et là, c’est déjà beaucoup, sachant que l’oreille humaine peut entendre des sons situés entre 20 Hz et 20 kHz…
Bien entendu, les audiophiles sont des personnes à part, dont les oreilles sont entraînées et qui vous assureront qu’elles entendent ce que vous n’entendez pas. Et c’est tout à fait vrai. C’est aussi pour cette raison qu’il y a vraiment un marché pour l’Orpheus.

Les propriétaires de la 1ère génération l’attendaient depuis 10 ans

Ce casque est déjà la deuxième génération. Le premier modèle date d’il y a 25 ans. Et à l’occasion des 70 ans de la marque, Sennheiser a donc présenté le Nouvel Orpheus, embarquant beaucoup plus d’électronique que son aîné, et qui a tout de même demandé 10 ans de dur labeur aux ingénieurs de cette entreprise toujours familiale.

Sennheiser-Orpheus-HE1-007

Oubliez la musique en ballade. Ici, c’est du lourd, au propre comme au figuré

J’en viens maintenant à mes impressions sur mon écoute au casque. Le mots qui me viennent sont : espace, légèreté, profondeur, et en réalité, la qualité du casque est de se faire oublier. On n’a plus l’impression de porter un casque, mais plutôt d’être au milieu d’une pièce ou Miles Davis vide ses poumons dans sa trompette, ou même à côté d’Alessia Cara qui se demande ce qu’elle fait dans cette maison dans le titre « Here ».

À chaque fois, sur chaque morceau, se retrouve un point commun : on oublie complètement le casque. On a plutôt l’impression d’être face à une enceinte dédiée à chaque instrument et à chaque voix. Ici, pas de notion de basse, de médium ou d’aigu favorisés. Chaque son sonne comme il devrait sonner en étant joué tout seul. Et c’est à mon avis dans cet assemblage où chaque instrument est à sa place que la magie opère.

Sennheiser-Orpheus-HE1-005

L’ampli, le préampli, le casque, et bien sûr… les CD !

Je n’ai pas l’oreille absolue, et je ne suis pas un audiophile, mais je peux quand même reconnaître et apprécier un casque de qualité face à une daube qui se fait passer pour un produit indispensable parce qu’il a été adoubé par le meilleur basketteur du monde.

Certes, je serais totalement fou de dépenser 50 000 euros dans un casque, je préférerais me payer une belle voiture, mais pour qui en a les moyens, le Sennheiser est sans aucun doute le plus beau cadeau qu’on puisse faire à ses oreilles.

Apparemment, certains ne s’en privent pas. Avant que je parte, Ann m’a confirmé que les commandes s’enchaînaient. Elle m’a glissé une info étonnante. Un client potentiel, venu du Japon, après son écoute, à confirmé sa commande et a même rajouté : « J’en prend trois. Merci. »

Sennheiser-Orpheus-HE1-001

 » Vous m’en mettrez trois s’il vous plait « 

 

 

En bref : 5/5

Un casque hors du commun. Si vous avez les oreilles entrainées, c'est un vrai bonheur. Si vous ne les avez pas, vous aurez simplement l'impression de toucher un monde que vous ne comprendrez pas.

Pour

Le casque qui se fait oublier
Un rêve d'audiophile
Aucune concurrence possible

Contre

Le prix ?
Le poids de l'ensemble
L'impérieuse nécessité d'avoir de bonnes oreilles pour justifier un tel achat...
... et le budget qui va avec

Un commentaire

  1. Monique
    # il y a 1 année

    Bel article bien clair de Nicolas CATARD.
    Peut-être Sennheiser ouvrira t’il une salle d’écoute, même payante, pour que nous partagions l’expérience?

    Répondre