'0'; $wpsc_last_post_update = 1529406202; //Added by WP-Cache Manager $wp_cache_object_cache = 0; //Added by WP-Cache Manager $wp_cache_anon_only = 0; $wp_supercache_cache_list = 0; //Added by WP-Cache Manager $wp_cache_debug_to_file = 0; $wp_super_cache_debug = 0; $wp_cache_debug_level = 5; $wp_cache_debug_ip = ''; $wp_cache_debug_log = ''; $wp_cache_debug_email = ''; $wp_cache_pages[ "search" ] = 0; $wp_cache_pages[ "feed" ] = 0; $wp_cache_pages[ "category" ] = 0; $wp_cache_pages[ "home" ] = 0; $wp_cache_pages[ "frontpage" ] = 0; $wp_cache_pages[ "tag" ] = 0; $wp_cache_pages[ "archives" ] = 0; $wp_cache_pages[ "pages" ] = 0; $wp_cache_pages[ "single" ] = 0; $wp_cache_pages[ "author" ] = 0; $wp_cache_hide_donation = 0; $wp_cache_not_logged_in = 0; //Added by WP-Cache Manager $wp_cache_clear_on_post_edit = 0; //Added by WP-Cache Manager $wp_cache_hello_world = 0; //Added by WP-Cache Manager $wp_cache_mobile_enabled = 1; //Added by WP-Cache Manager $wp_cache_cron_check = 1; //Added by WP-Cache Manager ?> '0'; $wpsc_last_post_update = 1529406202; //Added by WP-Cache Manager $wp_cache_object_cache = 0; //Added by WP-Cache Manager $wp_cache_anon_only = 0; $wp_supercache_cache_list = 0; //Added by WP-Cache Manager $wp_cache_debug_to_file = 0; $wp_super_cache_debug = 0; $wp_cache_debug_level = 5; $wp_cache_debug_ip = ''; $wp_cache_debug_log = ''; $wp_cache_debug_email = ''; $wp_cache_pages[ "search" ] = 0; $wp_cache_pages[ "feed" ] = 0; $wp_cache_pages[ "category" ] = 0; $wp_cache_pages[ "home" ] = 0; $wp_cache_pages[ "frontpage" ] = 0; $wp_cache_pages[ "tag" ] = 0; $wp_cache_pages[ "archives" ] = 0; $wp_cache_pages[ "pages" ] = 0; $wp_cache_pages[ "single" ] = 0; $wp_cache_pages[ "author" ] = 0; $wp_cache_hide_donation = 0; $wp_cache_not_logged_in = 0; //Added by WP-Cache Manager $wp_cache_clear_on_post_edit = 0; //Added by WP-Cache Manager $wp_cache_hello_world = 0; //Added by WP-Cache Manager $wp_cache_mobile_enabled = 1; //Added by WP-Cache Manager $wp_cache_cron_check = 1; //Added by WP-Cache Manager ?> J'ai testé la Mini john Cooper Works sur circuit

J’ai testé la Mini John Cooper Works sur circuit

La John Cooper Works est la plus puissante des Mini jamais commercialisée. Tester ses 231 chevaux sur circuit était presque une évidence !

Vous le savez maintenant, j’aime bien les voitures, alors dès que j’ai l’occasion d’en tester de nouvelles, j’en profite. Il y a quelques semaines, j’ai été invité à prendre des lunettes de soleil et ma valise pour venir vivre une expérience inédite (en ce qui me concerne) : tester une nouvelle voiture musclée sur un circuit de course !

Pour atteindre notre destination finale, une première étape MORTELLE à franchir

Rendez-vous était donné dans le sud de la France, à coté des calanques de Marseille, ou le bleu de l’eau est presque irréel. Sous le soleil de plomb qui baignait la cité phocéenne, j’ai fait la connaissance de la nouvelle Mini John Cooper Works. Cette voiture est inspirée des modèles ultra musclés qui ont fait leurs armes en rallye dans les années 60. Mini l’a ramené à la vie et nous avons donc été invités à tester la bête.

Les nouveautés de la gamme 2015 étaient toutes représentées dans notre road trip

Les nouveautés de la gamme 2015 étaient toutes représentées dans notre road trip

 

De prime abord, la Mini est plutôt une petite citadine. Mais la Mini a aussi un historique marquant dans les courses de rallye, avec bien entendu des motorisations adaptées. Notre premier contact avec la John Cooper Works ainsi que plusieurs autres nouveaux modèles de la gamme s’est fait à Aix-En-Provence. Nous y avons récupéré les voitures, afin de continuer le trajet derrière le volant. Les GPS étaient programmés : direction Marseille.

Nous avons roulé tranquillement pour bien la prendre en main entre Aix et la côte. Sur le chemin, notre caravane n’est pas passée inaperçue en traversant villes et villages. Une dizaine de Mini rutilantes et floquées du hastag du weekend #MiniRacingDays sur les flancs des véhicules, forcément, ce n’est pas très discret.

Après une petite étape gastronomique dans les calanques, nous avons pris la direction d’un endroit perdu au milieu de nulle part pour une activité destinée à nous mettre en condition. Et ce n’est pas du tout ce que vous croyez…

Nous avons fait de la Via Cordata. Accrochés aux falaises, nous avons du nous débrouiller pour contourner les rochers à la force des bras. Après un petit coup de stress, et les inévitables Instagram de satisfaction, l’activité s’est terminée par un saut en tyrolienne de quelques dizaines de mètres au dessus du vide. Voilà pour l’introduction…

Deuxième étape : le circuit du Castellet

Après cette expérience qui était pour moi une première, nous avons repris les voitures en direction de notre destination finale : Le Castellet. Après une nuit à l’hôtel Grand Prix (évidemment), nous avions rendez-vous sur le mythique circuit Paul Ricard pour tester la puissance de la John Cooper Works, la toute nouvelle édition sportive haut de gamme de la Mini.

Mini-John-Cooper-Works-TheGrandTest-06

Un peu de pression avant de prendre le volant sur le circuit du Castelet

Avant de prendre la Mini John Cooper Works (JCW pour les intimes) en main, nous sommes allés à la découverte de son équipement ultra connecté. De plus en plus de voitures le sont, surtout dans les finition haut de gamme, et la nouvelle Mini ne faut pas exception.

La partie principale du tableau est concentrée sur une console centrale ronde, qui accueille un grand écran 16/9, autour duquel un magnifique cerclage lumineux ajoute une touche très classe.

Si vous avez un smartphone iOS ou Android, vous pourrez le connecter à votre voiture pour accéder à son contenu, comme vos contacts, votre musique et vos comptes sur les réseaux sociaux.

Vous pouvez ainsi afficher votre compte Twitter, la géolocalisation via Foursquare, les news via des flux RSS, les mails, SMS et les rendez-vous de votre calendrier. Petit détail sympa, la voiture peut réellement lire tout ce qui est affiché à l’écran, comme les news ou vos SMS, grâce à son moteur de synthèse vocale.

My Mini is connected

Pour la musique, vous avez la possibilité de lire le contenu stocké sur votre smartphone, ou vous connecter à des service web, comme des webradio, Deezer, ou Spotify. Avec ce dernier, une particularité m’a semblé intéressante. Comme il est possible de modifier le type de conduite de la voiture, entre des modes sportifs ou plus adaptés à la conduite en ville, une musique adaptée peut être choisie en conséquence dans le catalogue de Spotify suivant le mode que vous avez sélectionné. Si vous choisissez par exemple une conduite sportive, une musique hyper énergique sera ainsi proposée automatiquement.

Il faut cependant préciser que la connexion doit être faite à l’aide d’un câble, car tout ne marche pas en bluetooth. Autre détail important à prendre en compte, c’est la carte sim de votre smartphone qui fera transiter toutes les données. Attention à prévoir le forfait data qui va bien.

La Mini intègre un GPS très évolué, compatible avec la fonction Google Send To Car. Cette fonctionnalité permet de préparer un itinéraire sur son ordinateur dans Google Maps, puis de l’envoyer au GPS de la voiture.

Autre gadget sympa, la possibilité de connecter une GoPro (Hero 3+ ou 4) sur la voiture. La connexion se fait en wifi direct, et permet d’utiliser l’écran de la console comme moniteur de contrôle pour voir ce que voit la GoPro. Par mesure de sécurité, cette fonctionnalité n’est disponible qu’à l’arrêt.

Mini-John-Cooper-Works-TheGrandTest-15

Un intérieur très luxueux. Le cerclage de la console change de couleur , évidemment !

Mini-John-Cooper-Works-TheGrandTest-11

Une voiture ultra connectée, mais qui nécessite votre smartphone et sa connexion data

Avant de prendre le volant, une petite séance de Drift

Mais avant de découvrir les sensations de la voiture sur circuit, on nous a proposé de tester une séance de drift en tant que passager. La voiture tient super bien la route, mais cette discipline nécessite des « chaussettes », genre de sur-pneus, lui permettant de glisser plus facilement et de protéger les pneus.

Le drift est assez impressionnant vu de l’extérieur, mais une fois embarqué dans la voiture, c’est beaucoup plus flippant !

Lors de cette journée, nous avions la chance d’avoir Guerlain Chicherit avec nous. Quadruple champion de ski free ride, il est aussi ancien champion du monde de Ski. Mais comme si ça ne lui suffisait pas, Guerlain est aussi Champion du Monde de Rallye-Cross, et a remporté 3 victoires d’étapes sur le Dakar. Un vrai champion !

Guerlain Chicherit, champion du monde de rally cross comme pilote, formateur, c'est la classe ou pas ?

Guerlain Chicherit, champion du monde de Rally-Cross comme pilote formateur, c’est la classe ou pas ?

Place au roulage

Nous nous sommes ensuite dirigés vers le circuit principal. Là aussi, notre pilote champion du monde était notre guide de luxe pour le découvrir en tant que passager, tout d’abord en douceur, puis le pied au plancher.

Avant de prendre le volant et tenter de battre des records, et comme c’était une première pour plusieurs d’entre nous, nous avons du nous y préparer, en commençant par tester notre capacité à maitriser la voiture en toute situation.

Nous avons donc entamé un tour de circuit ou nous attendaient des exercices pratiques. Comment prendre un virage serré, comment initier une manœuvre d’évitement, et comment freiner. Cela semble bête, mais sur circuit, cela n’a rien à voir avec une conduite en ville, voire même sur autoroute.

Et maintenant, pied au plancher

Mais sur un circuit, il faut surtout ré-apprendre à conduire. Les sensations sont très différentes car la piste est différente, les distances le sont aussi. Après tout, il n’y a pas de limitation de vitesse autre que celle du véhicule, mais il faut être préparé à toute éventualité, car ça va vite, très vite, et un accident est vite arrivé si on oublie d’être prudent.

Après avoir écouté les conseils du champion mais aussi de mon second pilote formateur, j’ai retrouvé des réflexes déjà expérimentés dans des jeux vidéos ! Accélérer, lâcher l’accélérateur, freiner, lâcher le frein à l’entrée du virage, remettre la gomme, et à chaque fois au bon moment. Tout est une question de maitrise du véhicule et de son comportement. Une fois que j’ai bien retenu comment négocier chaque virage, chaque tour de piste était meilleur que le précédent.

Au bout d’un certain temps, j’ai eu l’impression d’être dans Gran Turismo, il manquait juste les aides à la conduite affichées en surimpression sur la route !

Mini-John-Cooper-Works-TheGrandTest-09

Après une formation et quelques tours avec un pilote pro, nous avons pris le volant

Plus motorisations dont la plus puissante délivre 231 chevaux !

La Mini John Cooper Works existe en plusieurs motorisation : essence, diesel, et en boite automatique ou manuelle. Pendant ces deux jours, j’en ai testé plusieurs, et ma préférée aura été la très nerveuse version essence avec boite auto Steptronic à 6 rapports.

Avec une puissance incroyable de 231 chevaux et un moteur turbo quatre cylindres, elle passe de 0 à 100 km/h en 6,3 secondes et sa vitesse de pointe atteint les 246km/h. C’est tout simplement la Mini la plus puissante jamais commercialisée !

Sur circuit, j’aurais bien voulu atteindre cette vitesse, mais je n’ai pas réussi à dépasser les 190 km/h. Ca me semble plutôt normal, car je ne suis pas un conducteur pro, et je manque d’entrainement.

Si on m’avait laissé plusieurs heures sur le circuit, j’aurais  sans doute pu aller plus vite. Mais même à 190 kmh/h, sur une piste dégagée, en ligne droite et collé au siège, les sensations étaient quand même incroyables !

Découverte de la Mini ALL4, la version 4 roues motrices

Après avoir testé nos impressions sur la vitesse, on nous a proposé de conduire la Mini ALL4, , la version 4 roues motrices. Pour cela, pas besoin d’aller bien loin. A l’extérieur du circuit, un terrain accidenté et balisé nous attendait. Je parle bien de terrain et pas de route. D’ailleurs, il n’y a pas avait pas de route…

Les sensations sont évidemment très différentes, ici, le but n’est pas de battre des records de vitesse, mais simplement de réussir à faire avancer la voiture…  L’exercice consistant par exemple à rouler en pente, en montée, la voiture en travers, déséquilibrée, ou faire passer les quatre roues quand la route n’existait pas.

Sur la photo ci-dessous, je suis en train de négocier un passage ou seules les roues avant droite et arrières gauche permettront de faire avancer la voiture, les deux autres roues étant dans le vide au même moment. Croyez-moi, c’est loin d’être aussi facile que ça en à l’air !

Mini-John-Cooper-Works-TheGrandTest-13

La route ? Là où on va, on n’a pas besoin de route ! La Mini existe aussi en 4X4

Conclusion

Après ces deux journées de sensations fortes, j’ai encore plus que jamais ressenti l’envie de m’offrir une voiture sportive. Si l’exercice de la Mini 4 roues motrices m’a bien plu, c’est surtout la puissance sur circuit qui m’a le plus grisé.

La Mini John Cooper Works est la mieux équipé de toutes les Mini, avec des prestations haut de gamme. L’équipement à bord, la qualité de la finition et la beauté de la déco intérieure, le siège sculpté ultra confortable, la conduite agréable, et le confort général ont tout de même un prix. Cette édition très sportive de la Mini est commercialisée à partir de 31 000 euros, et la version 231 chevaux, monte à 34 000 euros. Un beau bébé à ne pas laisser entre toutes les mains et qu’il faudra apprendre à maitriser.

Un grand merci à Mini France et à l’agence ID-agencedesmediassociaux.com pour cette expérience mémorable !

Mini-John-Cooper-Works-TheGrandTest-14

La John Cooper Works est inspirée de la Mini de rally des années 60

Mini-John-Cooper-Works-TheGrandTest-10

La John Cooper Works existe aussi en version cabriolet

Mini-John-Cooper-Works-TheGrandTest-08

Le circuit Paul Ricard du Castelet était à nous pendant une journée

Mini-John-Cooper-Works-TheGrandTest-07

Les touches de rouge sont omniprésentes sur cette série limitée

Mini-John-Cooper-Works-TheGrandTest-04

Petite pause avant de reprendre le volant

Mini-John-Cooper-Works-TheGrandTest-16

Pas évident de choisir, grise ou noire ?

Mini-John-Cooper-Works-TheGrandTest-12

Nous avons que la chance de tester la Mini la plus puissante jamais commercialisée, la John Cooper Works 231cv

En bref : 5/5

Un beau moment à la découverte de cette voiture que je ne considérerai plus jamais comme une voiture pour femmes !

Pour

Prise en main très rapide
Tenue de route excellente
Confort absolu
Equipement connecté à bord
Une allure inimitable

Contre

Câble impératif pour certaines fonctionnalités du smartphone
Pas assez rapide sur circuit :)